Déclaration du Premier Forum régional Nord-américain du Nouvel Humanisme

Les 16, 17 et 18 novembre 2007, dans la ville de New York, des organisations sociales, politiques et culturelles du Mexique, du Canada et des États-Unis d’Amérique se sont réunies et en présence de représentants d’Afrique, d’Europe et d’Amérique latine, elles ont procédé au lancement du Forum nord-américain du Nouvel Humanisme.

Nous avons débuté ce processus il y a un an, sans savoir si la région existait autrement que sur les plans géographique et économique. Nous nous sommes demandé si ce serait possible de créer une conscience régionale, guidée par la valeur de l’être humain.

Durant cette période, nous avons réalisé, par le biais d'un dialogue en profondeur et dans une quête intentionnelle:
- Que nos trois pays ont une longue histoire en commun et que les vies quotidiennes de nos peuples sont déjà profondément liées les unes aux autres.
- Que nous ne voulons pas être définis par les actions de nos gouvernements, de nos entreprises ou de nos armées, mais plutôt par les besoins et les aspirations des peuples.
- Qu'il existe une prise de conscience croissante de la nécessité de maîtriser ce processus d'intégration régionale et d'en changer la direction.

Durant ces quelques jours, nous avons accumulé une grande quantité de travail dans plusieurs sphères qui sont préoccupantes du point de vue humain, et ce travail est un point de départ pour la continuation d’un processus nord-américain à partir de maintenant.

Sur l'ensemble de notre travail, nous pouvons principalement retenir les propositions suivantes:
1. En tant que résidents de cette région qui produit et fournit le plus d’armes dans le monde, nous exigeons le démantèlement complet de l’arsenal nucléaire comme besoin urgent de survie pour l’humanité. Comme premier pas, nous demandons que nos pays adhèrent aux traités qu’ils ont déjà signés.
2. Brisons les murs physiques et psychologiques qui nous séparent! Nous voulons ouvrir les frontières pour les peuples, et pas seulement pour le commerce et l'argent. Nous exigeons la fin de la 'diabolisation' de ceux qui sont différents et de la culture de la peur, utilisée pour manipuler et détourner l'attention au lieu de résoudre les vrais problèmes de la région.
3. Nous reconnaissons les moments obscurs de notre histoire, en particulier le génocide des peuples autochtones et l’esclavage des Africains. Nous devons reconnaître les crimes commis, en accepter la responsabilité et corriger la souffrance causée afin d’arriver à une vraie réconciliation et d’avancer vers un futur commun, comme une seule famille.
4. Nous devons corriger le déséquilibre actuel entre le travail et le capital où l’expansion du capital est prioritaire et ne tient pas compte des impacts sur la main-d’œuvre qui le produit. Nous valorisons des modèles décentralisés qui respectent les droits des travailleurs et nous condamnons les accords de libre échange tels que l’ALENA, le Plan Puebla Panama, le Plan Mexico et le SPP qui renforcent le déséquilibre entre le travail et le capital, et creusent l’écart entre les riches et les pauvres.
5. Les gens ont le droit et l’opportunité de participer au processus de prise de décisions qui les affectent. Nous exigeons donc l’expansion du droit de vote à tous les résidents, peu importe leur citoyenneté, et l’établissement de lois de responsabilité politique. Nous ne pouvons pas continuer à permettre aux gouvernements d’arriver au pouvoir frauduleusement!

Aujourd’hui, une nouvelle région commence à prendre forme dans nos esprits et dans nos cœurs. Nous aspirons à une Nation humaine nord-américaine, comme une avancée sur le chemin qui conduit à une Nation humaine universelle. Pour y arriver, nous comptons sur la richesse de notre diversité et l’esprit des nouvelles générations qui ont compris la sensibilité de ces nouveaux temps.

L’union des peuples au sein de l’Amérique du Nord – incluant tous les peuples autochtones, les Québécois et les immigrants récemment arrivés - n’est pas seulement l’ouverture des frontières, mais la lutte commune contre la discrimination et toutes les formes de violence. C’est tout le sens de notre union, afin de nous permettre de surmonter la douleur et la souffrance dans le monde.


---------


Enoncé d'invitation du Forum régional Nord-américain du Nouvel Humanisme

Depuis trop longtemps nous les Mexicains, les Canadiens et les États-Uniens, avons été trahis par nos gouvernements et leur soumission au pouvoir du grand capital. La région a produit de grandes richesses, mais au lieu d'améliorer la santé, l'éducation et la qualité de vie de tous les citoyens, cette richesse a été accumulée par une petite minorité, produisant l'instabilité, la corruption et une diminution drastique des libertés civiles. La course aux profits épuise nos ressources naturelles, les nouvelles générations sont perçues de façon dubitative tandis que le culte de la consommation masque la perte profonde du sens de la vie. Nos gouvernements s'appuient de plus en plus sur l'intimidation, la violence et la militarisation pour maintenir leur contrôle. Face à ce chaos grandissant, ce n'est pas la voix de la raison qui s'exprime sur la place publique, mais des formes très sombres de racisme, de fondamentalisme et d'autres types d'irrationalités.

Mais ailleurs sur notre petite planète, grandit la conscience du besoin d'aborder les problèmes sociaux les plus urgents d'une façon différente, une façon qui va au-delà de celle restreinte de l'ancien état nation. L'Europe s'est organisée dans une union politique, culturelle et économique, les pays d'Afrique et d'Asie ont identifié la nécessité de travailler ensemble afin de résoudre des problèmes communs et un nouvel esprit progressif lie les nations de l'Amérique latine vers la recherche d'un destin solidaire. Cependant, actuellement en Amérique du Nord, nous construisons des murs et conservons cette prétention que le monde est resté le même. La tendance vers la régionalisation en Amérique du Nord s'est manifestée principalement par des accords commerciaux ignorant les dimensions humaines et écartant tout ce qui fait obstacle à l'accumulation obsessionnelle du profit. Y a-t-il une façon de réorienter le processus régional? De voir cette situation comme une opportunité pour inclure d'autres points de vue, pour aller au-delà des paradigmes périmés et des fausses conceptions, pour se mettre à l'écoute d'une inspiration profonde vers un changement social ?

Cette façon de faire nécessite une nouvelle manière de penser, un nouvel esprit activiste et une nouvelle foi dans le changement qui viendra chez ceux et celles qui le cherchent. Le Forum régional Nord-américain du Nouvel humanisme a été lancé afin d'encourager une pensée qui dépasse les frontières : pour trouver un terrain commun en s'inspirant des expériences, des espoirs et des actions menées par des personnes, des organisations et des communautés du Mexique, des États-Unis d'Amérique, du Canada et du Québec. En même temps, nous cherchons des modèles qui aideront à forger une nouvelle conscience régionale en Amérique du Nord, une étape intermédiaire importante dans la formation d'une nation humaine universelle à laquelle nous aspirons.

Le choix d'une nouvelle direction

Comment peut-on tracer une nouvelle direction pour notre région, une direction guidée par des principes de non-violence, dans le respect des diversités et de la démocratie réelle? Pouvons-nous imaginer une Amérique du Nord unie qui transcende les frontières nationales par la construction de liens humains et culturels ? Une direction accompagnée d'une puissante sensibilité à la recherche d'un renouveau personnel et social basé sur la compréhension que le progrès pour seulement quelques-uns se terminera par un progrès pour personne ?

En tant qu'humanistes, nous croyons que c'est possible, et que c'est maintenant. Nous faisons la promotion d'une vision qui place l'être humain au-dessus de l'argent, qui rejette la guerre et toutes les formes de discrimination et de violence, qui célèbre la diversité personnelle et culturelle, qui favorise la liberté de pensée et de croyance et nous préconisons des opportunités égales pour tous.

Le 16, 17 et 18 novembre 2007, des individus, des organisations et différents groupes communautaires se regrouperont au premier Forum régional Nord-américain du Nouvel Humanisme (FRNANH) dans la ville New York, afin de partager des expériences, de proposer et de développer des projets et cheminer vers de nouveaux modèles sociaux. Le forum apportera un éclairage sur les façons dont le Mexique, le Canada et les États-Unis d'Amérique sont déjà profondément entrelacés. Le forum commencera à identifier les priorités mutuelles et les manières collectives de travailler en tant que région.

Le FRNANH est un forum ouvert qui inclura des présentations, des panels de discussions, des ateliers et des groupes de travail afin de maximiser la participation et l'échange sur les thèmes ayant une large portée régionale, y compris les droits humains, la migration et l'immigration, la santé et l'éducation, la spiritualité en tant que force sociale, le désarmement et la non-violence, l'écologie, l'activisme jeunes/étudiants, les droits des peuples autochtones, et les modèles économiques alternatifs.

Beaucoup de gens cherchent de nouvelles solutions et beaucoup de gens travaillent pour faire avancer ces solutions. C'est dans cet esprit que nous invitons chaleureusement les gens du Mexique, du Canada, du Québec et des États-Unis d'Amérique à participer au premier Forum régional Nord-américain du Nouvel Humanisme et d'aider à la construction d'une Amérique du Nord qui va au-delà de ses frontières.